G.M.C. DUKW 353 surnommé "DUCK" ( canard )

Dans le cas d'opérations amphibies de débarquement, le déchargement des bateaux ne peut être en totalité opéré par des bateaux plus petits. Cette évidence s'étant révélé comme une difficulté à prendre en considération, l'armée américaine se mit à réfléchir à un concept original d'un véhicule mi bateau, mi camion alliant déplacement sur l'eau et emport de charges importantes.

De cette étude devait naître en juin 1942, le GMC DUKW 353. Sa conception fut élaborée en moins de 6 semaines par le fabricant YELLOW TRUCK sur la base d'un GMC AFKWX 353 à cabine avancée.

2 tonnes d'aprovisionnement pouvait être emportée. Sa vitesse sur terre approchait les 80 km/h et son hélice en bronze le propulsait sur l'eau à 10 km/h.

Le surnom du DUKW était "DUCK" ( canard ) et ce par analogie phonétique. 

Historique : 
Le DUKW est la version amphibie des camions militaires de la Général Motors Corporation basé sur les modèles CCKW et AFKW. La conversion et conception fut étudiée et réalisée en quelques semaines par le fameux cabinet d'architecte navals Sparkman et Stephens en 1941. Selon la nomenclature de l'ordnance department de l'époque, DUKW signifiait : D : année 1942 (première fabrication), U : véhicule amphibie, K : toutes les roues sont motrices, W : deux essieux moteurs à l'arrière. Très vite, il prit le surnom de Duck (canard). Le premier essai eut lieu le 3 juin 1942 à Milford dans le Michigan. 
Après la livraison des 2 000 premiers exemplaires, un système permettant de modifier la pression des pneus fut ajouté, offrant ainsi au DUKW la possibilité de s'adapter a tous les types de terrains (sable, marécage, roches) sur tous les théâtres d'opérations. Une réelle innovation technique reprise de nos jours sur de nombreux camions en rallye raid ou à usage militaire. 
Des DUKW furent utilisés lors de l'assaut sur la Pointe du Hoc, le jour J, 6 juin 1944 pour le débarquement en Normandie. 

History : 

The DUKW is the amphibious version of GMC's CCKW and AFKW military trucks. Its design was a matter of weeks and was carried out by the famous Naval architects Sparkman and Stephens in 1941. DUKW has a very precise meaning: D: year 1942 (first production), U: utility (amphibious vehicle), K: all wheels drive, W: dual rear axles. It was quickly nicknamed the "Duck". The first test was carried out on June 3rd 1942 in Milford Michigan. 
After 2 000 units were delivered, a tire pressure modification system was added, allowing the DUKW to adapt to all kinds of surfaces (sand, mud, rocks, etc). This technical innovation is extremely present nowadays in numerous rally-raid trucks and military vehicles. 
DUKWs were use during the operation on Pointe du Hoc in Normandy.

Fiche technique :
Vitesse maxi : 80 km/h sur terre,10 km/h sur mer
Poids : 6.560 kg
Longueur : 9,45 m
Largeur : 2,44 m
Hauteur : 2,70 m
Moteur : GMC 270 de 4,4l.
Puissance :104 ch
Réservoir : 151 l.
Autonomie : 80 km sur mer, 385 km sur terre
Production : 21.147

LE DUKW DU LAC DE GARDA ( ITALIE )

Le DUKW a été retrouvé grâce à un sonar et une caméra

Cette épave de la Seconde Guerre mondiale se trouve à Garda ( ITALIE ) dans le lac, par prés de 300 mètres de fond.
 

En avril 45, les Alliés investissent la plaine du Pô, les partisans se rendent maître des localités, entraînant la débandade des armées allemandes qui se replient sur l’Allemagne.

 

Le 85e régiment de la 10e Division d'infanterie de montagne américaine était chargé de prendre possession de la maison et des bureaux de Mussolini à Gargnano, le 30 avril 1945. Pour ce faire, le commando devait arriver au petit matin, par le lac, à bord de douze DUKW.

Les troupes débarquèrent à 8h15 et occupèrent sans opposition la villa de Mussolini et ses bureaux. Mais la Résistance italienne avait déjà pris possession des lieux et Mussolini avait été arrêté et fusillé deux jours plus tôt ! Les soldats américains ne trouvèrent que des articles de journaux, des uniformes, des décorations et des souvenirs personnels.

 

Malheureusement, dans cette bien inutile expédition, 24 jeunes soldats américains trouvèrent la mort dans la tempête qui sévit sur le lac pendant la nuit et fit couler leur lourd véhicule.

Un seul survivant, le caporal Thomas Hough, qui s'est accroché à un morceau de véhicule militaire et s'est approché du rivage.
Dans l'obscurité des habitants de Torbole ont entendu les cris des soldats qui se noyaient sans pouvoir les sauver.
 

 

La localisation de l'épave est récente. Le DUKW posé sur ses roues est dans un état assez remarquable pour 69 années passé dans l'eau.  

 

Avisé de cette découverte, le gouvernement américain se réserve le droit de décider de récupérer l'épave qui est devenue une sépulture militaire pour 24 valeureux soldats américains.
Un sonar sous-marin a identifié de nombreux objets compatibles avec les restes des soldats.

Le service militaire en DUKW de Jean Marie en 1969 et 1970 à LA ROCHELLE

 DUKW est un véhicule amphibie conçu par les américains pour effectuer des transbordements, c’est à dire charger ou décharger du matériel, des vivres et éventuellement du personnel à partir de navires ne pouvant accoster sur les plages. Quelques DUKW étaient équipés de grues TRACMA pour le chargement.

Il aurait été conçu m’a-t-on dit en 28 jours sur la base d’un châssis de GMC auquel on a ajouté une coque et naturellement un arbre d’hélice avec boîte de transfert.

En 1969 (date à laquelle les photos ont été prises) les DUKW étaient basés à La Rochelle, au sein du 1er BATM (Bataillon Autonome de Transbordement Maritime). Il y avait aussi une section LCM (péniches de débarquement).

A l’époque les engins commençaient à être vétustes et nécessitaient un entretien permanent.

Des sorties sur route étaient réalisées assez fréquemment ainsi que des sorties en mer qui consistaient en des manœuvres d’apprentissage au môle d’escale de La Pallice ou des traversées jusqu’à l’île de Ré. Le pont n’existait pas encore. Avant la mise à l’eau il fallait installer les pare battages en corde car nous ne pouvions rouler avec. On aurait dépassé la largeur de 2,50m et il aurait alors fallu nous déplacer en convoi exceptionnel. On accostait directement sur la plage dont le sol était parfois instable. Pour éviter l’enlisement, nous disposions d’une manette au tableau de bord qui nous permettait de dégonfler les pneus pour augmenter la portance. Revenus sur la terre ferme, nous regonflions les pneus, toujours avec cette manette qui actionnait le compresseur. Après une sortie en mer, il fallait faire un nettoyage important pour éviter la corrosion. Le DUKW est équipé sous la coque de bouchons que l’on enlevait et on passait dans un pédiluve d’eau douce. L’eau entrait dans la coque du DUKW qui était ainsi nettoyée même à l’intérieur. Ensuite toutes les parties mécaniques étaient graissées, ce qui prenait un certain temps vu le nombre important de graisseurs. Les DUKW étaient aussi fréquemment repeints. Malgré cela il nous arrivait d’avoir des entrées d’eau lors de nos sorties en mer. Heureusement le DUKW est compartimenté et nous vidions le compartiment avec une antique pompe à main.

Pour piloter le DUKW, une formation spécifique était nécessaire. Pendant les classes traditionnelles, on passait le permis poids lourds indispensable à la conduite du DUKW. La formation s’effectuait sur d’antiques U55 qui nécessitaient le double débrayage et le double pédalage pour passer les vitesses. Ensuite il fallait obtenir le permis bateau et cela nécessitait encore deux mois de formation. Après cela on restait généralement affecté à l’atelier DUKW.

1944, visite de VENISE en DUKW

Sur l'air de "laisses les gondoles à VENISE" des GI visitent VENISE en DUKW. Une expérience à renouveler ?
Sur l'air de "laisses les gondoles à VENISE" des GI visitent VENISE en DUKW. Une expérience à renouveler ?

Un DUKW utilisé lors des obsèques de GANDHI

La mort, l'enterrement et la tombe de Mahatma GANDHI

Mahatma GANDHI 1869-1948

Dirigeant politique et guide spirituel de l'Inde


Gandhi a inspiré de nombreux mouvements de libérations et de droits civiques autour du monde et de nombreuses autres personnalités comme Albert Schweitzer, Martin Luther King,  le dalaï lama ...
Ses critiques envers la modernité occidentale, les formes d'autorité et d'oppression (dont l'État), lui valurent aussi la réputation de critique du développement dont les idées ont influencé beaucoup de penseurs politiques.

Gandhi est reconnu comme le Père de la Nation en Inde, son anniversaire y est une fête nationale. 
Cette date a été déclarée Journée internationale de la non-violence par l'Assemblée générale des Nations unies.

Hindouiste, pacifiste , végétarien Gandhi vivait simplement, organisant un ashram qui était autosuffisant. Il faisait ses propres vêtements — le traditionnel dhoti indien et le châle. Il pratiquait de rigoureux jeûnes sur de longues périodes, pour s'auto-purifier mais aussi comme moyen de protestation.

Le 30 janvier 1948, en chemin vers une réunion de prière, Gandhi est abattu par balles près de Birla House, à New Delhi, par Nathuram Godse, un hindou radical qui a des liens avec le groupe extrémiste Hindu Mahasabha. Godse tenait Gandhi pour responsable de la partition de l'Inde et par là de son affaiblissement.

 

Selon la volonté de Gandhi, la plupart de ses cendres furent dispersées à l'aide d'un DUKW dans plusieurs grands fleuves du monde tels le Nil, la Volga et la Tamise. Deux millions d’Indiens assistèrent à ses funérailles.

Reconvertis, les DUKW sont utilisés pour jouer les bateaux mouches comme à PARIS ou à LONDRES