Photos du 75ème anniversaire du débarquement de Provence par notre envoyé spécial Arnauld le 15 août 2019 à CAVALAIRE

Reportage photos le 31 août 2019 par Luc un autre de nos reporters pour la commémoration de la libération de BONNEVAL

CR sortie des 1er et 2 août 2020 à Saint Martin des Besaces plus petite excursion à Utah Beach

Compte rendu de la sortie pour la fête de la Libération de Saint Martin des Besaces (14) par la 11th Armoured Division

Nous sommes en 2020 av.JC, la pandémie de Covid-19 a annulé toutes les commémorations ou évènements de reconstitution historique. Toutes ? Non, un petit village résiste encore et toujours à la maladie et a réussi à faire maintenir l’anniversaire de sa Libération.

Ce village, c’est Saint Martin des Besaces. Située en plein Calvados entre Caumont au Nord et Vire au Sud, c’est dans cette localité qu’eut lieu le 31 juillet 1944 la « percée » des forces britanniques par la 11ème DB sur le front du bocage lors de l’opération Bluecoat. En effet, après le succès de l’opération Cobra et de la percée d’Avranches qui ouvre les portes de la Bretagne aux Américains, il est primordial de fixer les forces allemandes en Normandie. C’est l’opération Bluecoat dont l’objectif est Vire et le Mont Pinçon. Lancée le 30 juillet par la 2ème armée britannique, l’offensive piétine devant la forte résistance allemande et par le terrain du bocage dont les effets défensifs ne sont plus à prouver. Le 30 juillet les hommes de la 11th Armoured Division «  The Black Bull » sont aux portes de Saint Martin des Besaces vidée de ses habitants et où l’arrière garde allemande s’est bien retranchée. Après plusieurs assauts infructueux, le succès fut obtenue grâce à un coup d’audace dont l’Histoire militaire fourmille. Alors que la division est bloquée devant la côte 226, un véhicule de reconnaissance s’infiltre derrière les lignes allemandes grâce à la poussière soulevée par un char ennemi qui masque leur mouvement. Le détachement de cinq hommes prend alors possession du pont au-dessus de la Souleuvre ce qui déstabilise les arrières allemands. Contraints aux replis l’ennemi lance une contre-attaque blindée mais la résistance des Britanniques la fait échouer : Saint Martin des Besaces est libérée.

La libération de la commune est acquise au prix de trente morts et de dix Sherman détruits pour les hommes du régiment des Scot Guards après une journée et une nuit de combats.

Afin de ne pas oublier ce sacrifice et dans l’action du devoir de Mémoire, l’AFCVM représentée par deux de ses membres s’est jointe à l’action du « musée de La percée du Bocage », qui organise depuis quatre ans la reconstitution d’un camp militaire de 1944 où se côtoient des éléments de toutes les troupes alliées : Américains, Britanniques, Canadiens, résistants français et même une une Sorcière de la Nuit de l’Armée Rouge ! Une bourse était organisée dans le même temps permettant aux passionnés de compléter leurs collections et aux amateurs de pouvoir se procurer un objet du passé (à noter que les prix y étaient plus que corrects), les véhicules (Jeep, Dodge, GMC, Command Car) étaient également de la partie donnant au camp un bel aspect et ravissant les visiteurs nombreux et enthousiasmés devant cet étalage de richesse et de patrimoine historique vivant. Chaque association selon ses moyens présentait du matériel d’époque (armement, produits d’hygiènes, de loisirs) permettant ainsi d’expliquer avec pédagogie aux visiteurs comment vivaient les soldats des forces alliées lors de l’été 1944. Le tout dans une ambiance des plus jovial et convivial où échange de connaissances et esprit de camaraderie prévalait.

Merci encore à l’équipe organisatrice pour leur gentillesse et leur aide apportée tout au long du week-end !

Une sortie à refaire l’année prochaine avec nos véhicules !

P-H

PS : remerciement à Enzo qui pour sa première sortie a fait acte durant tout le week-end de l’esprit AFCVM !

Commémorations du débarquement de Provence le 15 août 2020. Christian DUBUIS collectionneur et radio amateur Suisse parcourt 1250 kilomètres pour s'y rendre avec son GMC "SHELTER" et sa remorque PE 95