RESTAURATIONS PERSONNELLES EFFECTUEES PAR LES MEMBRES AFCVM

La restauration du DODGE WC52 de François

DODGE WC 52.
La récupération à lieu le 03 Février 2001 dans une usine de fabrication de petits voiliers à CHATEAUROUX pour la somme de 10000 Francs.
Le véhicule est en piteux état. Il servait, après modifications, à charger les voiliers sur des camions. Les modifications concernaient l’ajout d’une flèche fixée sur les pares chocs avant et d’un treuil manuel sur le plateau arrière avec une masse de 250 Kilos. Ce dispositif permettait l’inclinaison de la flèche .Le treuil d’origine du véhicule servant à commander le crochet. Les amortisseurs avant ont été démontés et remplacés par des cales en bois entre le pont et le châssis. Cette modification, plutôt judicieuse, a certainement été utilisée au delà de ses limites. Ce qui a entrainé un vrillage du châssis du aux contraintes importantes.
La remise en état du châssis a donc été particulièrement compliquée et longue. Il a fallut fabriquer un marbre en fer I de 300mm pour prendre les cotes précises selon le manuel technique. Ceci a permis de redresser les longerons et les traverses. Le châssis , riveté à l’origine, est remonté boulonné, puis soudé.
La remise en état des éléments mécanique de transmissions a consister a changer les joints défectueux après vidange et remplissage avec de l’huile neuve. Ceci pour les ponts et les boites de vitesse .
Le moteur, bloqué au moment de la récupération du véhicule, a été démonté partiellement pour le débloquer. Retrait de la culasse et du carter puis rodage des soupapes. Révision pompe à essence et carburateur.
Les éléments de carrosserie ont été remis en état avec remplacement des tôles trop abimées .
Le faisceau électrique est entièrement re-fabriqué avec du fil à isolant synthétique.
Les freins sont remis à neuf par le remplacement de la majorité des éléments trop usés.
L’ensemble est repeint avec un apprêt antirouille et une peinture sable.
Les premiers essais sur route ont lieu le 16 Février 2002 soit un an après le début de la restauration. Mais il reste à remonter beaucoup d’éléments. Caissons, arceaux, bâches.
Le véhicule sera complet fin Juin 2003.

La restauration du deuxième DODGE de François, un    WC 57 Command Car

Comme promis quelques photos du dodge en puzzle.
Cabine et caissons démontés et stockés au fond du garage . Le châssis est contre le mur et les ponts en vrac.
C'était au début du mois de mars 2015 . Depuis , les ponts sont nettoyés, joints morts remplacés et les freins remis en état.
Le tout remonté et repeint. Je suis sur le nettoyage du châssis mais c'est long pour bien faire et comme je l'ai mis dehors pour avoir plus de place.
Je suis dépendant des conditions climatiques qui m'ont empêchées plusieurs fois d'avancer.

Mai 2015

La restauration de mon second dodge avance tranquillement . Le châssis est terminé et remonté sur les ponts .

Les boites de vitesses sont également remontées , il reste à mettre l'huile.
Pour le moteur , je l'ai remis en place et démarré. Il marche bien mais peu de temps sans refroidissement , j'ai donc remonté le radiateur après nettoyage et peinture.
Ceci me permet de faire tourner le moteur plus longtemps .
Et c'est là que ça ce gâte, le moteur refroidit mal , j'ai donc tout  redémontré , radiateur, pompe à eau et calorstat.
Le radiateur avant été testé avant remontage , il est bon . La pompe à eau semble bien débiter . Il reste le calorstat que je vais enlever .
C'est en fait la rampe de distribution d'eau pour refroidir les soupapes qui est bouchée. Il n'y a pas assez de débit et l'eau ne redescend que partiellement au robinet de vidange du bloc.
C'est un pièce que j'avait déjà remplacée sur mon premier DODGE. Remonter la neuve est un plaisir mais il faut enlever la vielle ,et ça, c'est un vrai bordel.
Il faut fabriquer des outils à la demande ( en fait des crochets ) pour extraire bout par bout la totalité de la rampe qui est pourrie .

16 juin 2015

Pour l'instant , tout va bien, j'ai monté la rampe de refroidissement et le Mano de température et le moteur ne chauffe plus.
Enfin, en tournant sur place , car je peux juste sortir du garage et aller jusqu'a la route, puis retour en marche arrière.
Et tout ça assis sur un bastaing.
Mais c'est une étape importante, les premiers tours de roues au moteur.
Pour la caisse , le projet ce précise . Elle serait fabriquée en septembre à partir de mon tableau de bord que je prépare. Mais il faut trois mois.
Ceci nous emmène à la fin de l'année . Puis il faudra la peindre et la monter.
Mettre un circuit électrique minimum et l'éclairage pour le CT. Le reste viendra après , arceaux,  bâches et accessoires. 
On sera alors en mars ou avril selon mes prévisions.

La caisse du Command Car.

Novembre 2015

Décembre 2015

Quelques photos pour mettre dans la rubrique restauration privées sur mon dodge.
J'ai rapatrié la cabine neuve le 10 Novembre. Voyage MER - ALES , chargement et retour dans la journée . Assez fatiguant.
J'ai peint en vert olive le dessous et poser sur le châssis la semaine suivante . Et ensuite peinture générale . Voir photos.
Je me suis ensuite attaqué au circuit électrique et ça ,c'est plutôt coton ( comme l'isolant du fil du même nom ).
Surtout le derrière du tableau de bord avec les branchements sur les appareils sans visibilité ni place .
Mais c'est fini , il me manque les feux arrières et les veilleuses avant et un blackout pour être complet en éclairage.
Je suis actuellement sur les banquettes , assises et dossiers.
Un ami m'a procuré le matériel , ressorts, feutre et autres bricoles pour avoir une assise super confortable selon lui. 
Il travaille dans l'usine fabricant des matelas très connue prés de chez moi.
Les dossiers seront en mousse .  "Il ne faut pas de ressorts sur un dossier" ..... parait il.
Il me reste a faire des housses en toile pour faire comme l'origine.
J'ai la toile et ma belle mère me donne des cours de couture à la machine pour que j'essaie de faire moi même.
Pour l'instant , ça fait juste rire les copains qui me voient me battre avec la machine à coudre en faisant des essais avec de la vielle toile.
C'est le dur destin des restaurateurs maniaques.
.

Mars 2016

Comme promis quelques photos sur mes derniers travaux sur le command car.
J'ai finalement fait coudre les housses de sièges par une professionnelle car j'étais trop lent en couture et la finition n'était pas top .
Ma machine était à la limite de ses capacités et moi , je manquai de pratique pour faire vite, et surtout bien. Tout est fini et monté.
J'ai également fini la commande de débrayage du treuil que j'ai récupérée sur mon WC 52 . Elle retourne donc à sa place d'origine . En effet , une des raisons de l'achat de cette épave était cette commande de treuil. Je m'en suis servi comme modèle pour en fabriquer une pour le WC 52.
J'ai fait les numéros de capot que j'ai copié sur les photos de capot d'un copain de l'AFCVM que je remercie. Ce sont bien des numéros de command car, et ils sont d'origine.
J'ai aussi peint la fameuse étoile de capot aux bonnes dimensions pour la date de sortie du véhicule .
J'ai aussi fait les deux étoiles latérales et celle de porte arrière .
La bâche est arrivée hier de chez John et Mary et je suis en train de la monter .
Il ne manque plus que les tétons de fixation sur la caisse. Il faut que j'aille chez JEEPEST lundi pour voir si ils ont. 
Je m'approche de la fin des gros travaux sur ce véhicule ( il restera toujours des détails ) et le passage au contrôle technique est prévu avant la fin du mois d'avril.

12 juin 2016, premier défilé du DODGE command car WC57 de François, dans la ville de MER (41)

2017 - la restauration du DODGE WC 52 de Philippe

Restauration de mon DODGE WC 52

Ce DODGE qui servait de dépanneuse m’a été donné par un ami de mon père qui était garagiste.

Pour le transformer en dépanneuse, de nombreuses modifications avaient été réalisées : la caisse  découpée pour la mise en place d’une potence, une cabine de vieux camion avait été adaptée, le moteur six cylindres CHRISLER essence avait été remplacé par un moteur diesel PERKINS.

J’ai donc retiré tout ce qui n’était pas d’origine, et comme l’attestent les premières photos il ne restait pas grand-chose.

Je me suis donc mis en quête de pièces pour reconstruire ce DODGE, et j’ai trouvé 2 épaves et un lot de pièces, il ne restait plus qu’à se retrousser les manches.

La première étape a été le sablage du châssis et de sa mise en apprêt, la réfection des freins avec tous les aléas que cela comporte (cylindres de roue de mauvaise qualité, coupelles qui fuient, réglage des mâchoires).

L’étape suivante fut la remise en état d’un moteur et là j’ai fait appel à Pro en l’occurrence mon père, mécanicien de métier.

Le moteur a été entièrement démonté, l’intérieur était en bon état, les pistons n’étaient pas calaminés, ce moteur avait été rénové en A.F.N en 1963 et n'avait jamais remonté sur un véhicule, les soupapes ont donc été rodées et les joints moteurs changés, il ne restait plus qu’à le peindre avant de le poser sur le châssis mais la surprise fût de taille: lors du ponçage je me suis aperçu que le bloc été fissuré, le moteur était HS nous avions travaillé pour rien.

Comme j’avais un autre moteur nous avons recommencé le travail une seconde fois, la récompense fut le son du 6 cylindres CHRISLER lors de son démarrage.

La carrosserie provient de mes épaves, j’ai pris les meilleurs éléments, les n° sur le capot ce sont les siens, je les ai découverts en passant le karcher.

Le circuit électrique vient de GRANDE BRETAGNE ( PAUL BRUSCHAN).

J’ai acheté l’essentiel de mes pièces chez JEEP EST à CHATEAUDUN.

Je me suis aussi beaucoup inspiré du blog de SPOOKY sur le forum DODGE WEAPON CARRIER.

Cette restauration a été réalisée avec l’aide de mon père .

Restauration d'un groupe électrogène avec moteur DODGE de François  ( septembre 2017 )

Je me suis lancé dans un nouveau projet de restauration d’un engin assez rare.
 
Il s’agit d’un groupe électrogène avec moteur de DODGE.
 
C’est un engin assez puissant puisqu’il a plusieurs possibilités , 115 Volts , 6 Volts et surtout poste à souder de 48 volts, 400 Ampères.
 
Avec mes recherches , j’ai découvert qu’il s’agissait d’un poste à souder de campagne pour la réparation des blindages de char.
 
Je continue mes recherches pour trouver de la documentation mais je ne trouve rien pour l’instant. Si vous avez des idées , je suis preneur.
 
C’est plutôt lourd , environ 700 Kilos.
 
C’est principalement le moteur de DODGE qui m’intéressait et je suis sur la remise en état.
 
Deux bougies cassées et donc deux cylindres remplit d’eau . Il était dehors a tous les vents depuis environ 40 ans .
 
J’ai réussit a le débloquer et a sortir les pistons. Il y a pas mal de boulot sur les chemises, piston et soupapes, mais j’ai bon espoir de le sauver.
 
Il me manque plusieurs pièces pour la suite et principalement le démarreur et l’allumeur. 
 

NOVEMBRE 2017

Quelques photos sur les travaux du groupe électrogène.
Le moteur est remonté après nettoyage , rodage et remplacement des pièces cassées surtout les segments.
Il tourne sur son châssis d'origine également remis en état. 
Je suis sur la génératrice et c'est pas évident car fortement endommagé au niveau des isolants électriques et une bestiole a fait nid dans les bobines du rotor . J'en suis a un petit seau de coquilles de noisettes ......et c'est pas fini.